Accueil - Contact - Liens
Visite-au-Château.com
Les Châteaux
Le château de Chenonceau dont l'aspect et la destinée doit beaucoup aux Dames.

Château de Chenonceau

Le château des Dames

ChenonceauBien que situé sur le Cher, le château de Chenonceau fait partie de ce que l'on appelle "les châteaux de la Loire". Château meublé, décoré de rares tapisseries et peintures anciennes, fleuri selon les saisons, c'est le Monument Historique privé le plus visité de France. Les femmes ont eu une grande importance dans sa destinée, aussi le surnomme t-on souvent le "château des Dames".

Histoire du château de Chenonceau

Le château est édifié dans le lit du Cher, sur les piles d'un ancien moulin fortifié et du château fort racheté à la famille des Marques. Celui-ci fut rasé, à l'exception du donjon (la tour des Marques, qui sera adaptée au style Renaissance) et du puits qui le jouxte. Il fut bâti par Thomas Bohier, le secrétaire général des finances du Roi François 1er. Le corps de logis carré qui constitue le château originel fut construit entre 1513 et 1521. Bohier étant occupé par la guerre, c'est surtout sa femme, Catherine Briçonnet, une tourangelle appartenant à une famille de grands financiers qui dirigea les travaux et fait les choix architecturaux. C'est ainsi que, pour la première fois, les pièces sont réparties de chaque côté d'un vestibule central, ce qui facilite grandement le service. De même pour cette autre nouveauté du château de Chenonceau : l'escalier en rampe droite, plus pratique et mieux adapté aux réceptions que l'escalier à vis.

EntréeA la mort de Thomas Bohier, un examen des comptes publics mit en évidence des malversations, ce qui permit à François Ier d'imposer une forte amende à ses héritiers et de confisquer le domaine en 1535, qui sera offert par Henri II à sa favorite Diane de Poitiers. Elle fit aménager sur la rive droite du Cher le jardin qui porte son nom et confia à son architecte le soin de construire un pont reliant le château à la rive gauche afin d'y créer de nouveaux jardins et d'accéder à de plus grandes chasses.

A la disparition de Henri II, mortellement blessé lors d'un tournoi en 1559, Catherine de Médicis, devenue régente, contraignit sa rivale Diane de Poitiers, à restituer le château de Chenonceau à la Couronne et à accepter en échange le château de Chaumont-sur-Loire, dominant la Loire, entre Blois et Amboise.

C'est Catherine de Médicis qui fera édifier sur le pont de Diane deux galeries superposées formant un espace de réception unique au monde, et donnant ainsi au château son aspect actuel.

Visite du château de Chenonceau

ChambreLe château de Chenonceau présente un corps de logis carré avec un vestibule central donnant sur quatre pièces de part et d'autre. Au rez-de-chaussée, il y a une chapelle, la "chambre de Diane de Poitiers" et le "cabinet de travail de Catherine de Médicis". Au bout du vestibule, on accède à la galerie au-dessus du Cher. La galerie du rez-de-chaussée porte un dallage classique de damiers blancs et noirs. Le reste du rez-de-chaussée comprend la "chambre François Ier" et le "salon Louis XIV".

L'escalier, à double volées droites, est accessible derrière une porte qui se situe au milieu du vestibule. Il permet d'accéder au vestibule Catherine Briçonnet au premier étage. A nouveau 4 chambres, la chambre de Catherine de Médicis, celle de César de Vendôme, et celle de Gabrielle d'Estrées (favorite de Henri IV). La dernière est la chambre dédiée aux filles et belles-filles de Catherine de Médicis, la "chambre des Cinq Reines" (Marie Stuart, Marguerite de France (la reine Margot), Louise de Lorraine, Elisabeth d'Autriche et Elisabeth de France).

JardinsLa "chambre de Louise de Lorraine", au second étage, porte le deuil de la femme d'Henri III, et l'on remarque la couleur noire dominante du lambris, les peintures macabres, le prie-dieu tourné vers la fenêtre et les décorations religieuses évoquant le deuil.

Autre grand intérêt du château de Chenonceau, les deux jardins, le jardin de Diane de Poitiers et le jardin de Catherine de Médicis, situés de part et d'autres de la Tour des Marques, vestige des fortifications précédant l'édification du château actuel.

Enfin, pour le plaisir des visiteurs, des promenades en barques sont possibles sur le Cher, à l'ombre des arches du Pont de Diane.

Carte d'accès au château de ChenonceauInformations pratiques

Château de Chenonceau - 37150 Chenonceaux
TEL : 02 47 23 90 0

On écrit la ville de Chenonceaux, mais le château de Chenonceau, sans "x" final. La différence d'orthographe s'expliquerait par une dame Dupin qui, étant propriétaire du château au moment de la Révolution française aurait voulu, par cette suppression du "x" final, marquer sa différence.

Photographies du château de Chenonceau

Entrée Cher Galerie

Les personnages historiques du château de Chenonceau

Catherine de Médicis

Catherine de Médicis (1519 -1589) devient, par son mariage avec Henri II, reine de France de 1547 à 1559 et gouvernera la France en tant que reine-mère et régente de 1560 à 1564. Catherine de Médicis est une figure emblématique du XVIe siècle. Son nom est attaché aux guerres de Religion. Pourtant, elle a souvent tenté une politique de conciliation.

Diane de Poitiers

Diane de Poitiers (1499 - 1566) fut la favorite du roi de France Henri II. Dotée d’un sens aigu du pouvoir et de ses intérêts financiers, célèbre pour sa beauté, elle exerça une grande influence sur le roi. Mais à la mort du souverain, Catherine de Médicis l'obligea à échanger le château de Chenonceau contre celui de Chaumont.

François 1er

Louise de Lorraine-Vaudémont (née le 30 avril 1553 au château de Nomeny - décédée à Moulins le 29 janvier 1601), est issue de la branche de Vaudémont, branche cadette de la maison de Lorraine et est cousine des Guise. Elle fut reine de France de 1575 à 1589, à la suite de son mariage avec Henri III de France.